Enquête publique sur un Projet de Vents d’Oc en Lozère

Une enquête publique s’est déroulée durant le mois de Décembre 2014 sur l’un de nos projets situé sur les communes de Le Born et de Pelouse dans le département de la Lozère. 

Il s’agit d’une procédure de consultation de la population, préalable à la prise de certaines décisions administratives concernant des projets d’envergures. Pour les projets éoliens,  cette enquête se déroule sur une période d’un mois, durant laquelle, l’intégralité du dossier est accessible au public et où un commissaire enquêteur effectue des permanences. Ces dernières lui permettent de recueillir les divers avis du public, de questionner le porteur de projet et d’émettre, à l’issue, un avis transmis aux services instructeurs. 

Laure Lacheretz, chef de projets à Vents d’Oc Energies Renouvelables et en charge de ce dossier, se prête au jeu de l’interview : 

Comment avez vous appréhendé ce moment particulier dans la vie du projet ?

LL : « L’enquête publique est un moment clé dans la procédure. Il faut se mettre à la disposition du commissaire enquêteur et anticiper au mieux le pic de travail qui correspond à la réalisation du mémoire en réponse. Un grand nombre d’observations vont être émises, et il faut arriver à expliquer point par point en quoi nous avons travaillé à optimiser le projet au mieux et lever toutes les interrogations qui pourraient subsister » 

Que représente pour vous la finalisation de cette enquête publique ?

LL : « Rien n’est joué et nous sommes dans l’attente et dans l’espoir que notre travail soit reconnu et récompensé. Il y a plusieurs années de travail qui attendent le verdict du commissaire enquêteur ! C’est donc stressant et excitant à la fois ! »

Quelles sont maintenant les perspectives sur ce projet ? 

LL : « A l’issue de l’enquête publique, il faudra également attendre l’avis de la commission des sites pour permettre au préfet et ses services d’émettre un avis. Nous pouvons raisonnablement penser qu’en mai 2015, nous serons fixés. Dans le cas de décisions d’autorisation, il faudra ensuite patienter le temps de la période de recours qui est de 2 à 6 mois selon la procédure visée. Nous avons donc encore du chemin à parcourir ! »